Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

    Le 75 ème anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale se  déroule dans un contexte particulier, celui d'une pandémie mondiale qui est l'occasion pour certains d'instrumentaliser la mémoire de ce moment à des fins politiques évidentes.

        Ainsi le président français Emmanuel Macron a tweeté ceci : "8 mai 1945, la Victoire. La flamme du Soldat inconnu brûle toujours pour les héros qui nous ont apporté la Paix. 75 ans après, des femmes et des hommes se battent pour que vive cette Paix. Pour eux, hissons haut nos couleurs". Il y a une évidente volonté d'associer les combattants d'hier à ceux d'aujourd'hui qui est la continuité d'un discours martial martelé depuis la mi-mars justifiant ainsi les opérations extérieures de la France et le travail des personnels de santé, sans les nommer en particulier, dans une lutte cette fois-ci contre un ennemi "nanométrique". 

        Jean Luc Mélenchon est à la fois un fin orateur qui connaît très bien l'Histoire de son pays et du monde mais aussi un très bon propagandiste. Il a tweeté ceci à 11h « Fêtons la capitulation de l'Allemagne nazie. Honneur aux communistes, gaullistes, troupes maghrébines et africaines débarquées en Provence et Italie, à tous ceux qui, fortifiant la Résistance, ont permis à la France de participer à l'écrasement militaire de l'ennemi. ». Bien conscient du moment et de la fragilité de la communication gouvernementale, il propose une vision de rassemblement fidèle à l'esprit du Conseil National de la Résistance qui a refondé les institutions françaises bien loin de l"idéologie néolibérale martiale qui est la forme de la gouvernance actuelle.

        Un autre Tweet posté Rachida El Azzouzi journaliste à Mediapart à 8 h environ propose une autre lecture toute aussi symbolique « L’autre 08 Mai 1945 une ratonnade à très grande échelle, des crimes contre l’humanité. Alors que l'Europe se libère de la barbarie, du nazisme, la France va massacrer et torturer plus de 35 000 personnes dans le Constantinois en Algérie Setif, Guelma, Kherrata ». On ne peut nier la réalité tragique de l'événement et la sincérité de l'auteur toutefois il faut aussi en mesurer la portée politique. En effet, Rachida El Azzouzi se démarque à la fois du discours officiel de l'Elysée et du discours de l'opposant Mélenchon. Elle contribue à fragmenter une mémoire en ne s'associant pas au récit national des acteurs politiques actuels, elle se situe plus dans la mouvance dite "décoloniale" qui insiste sur le fait que malgré les indépendances, des rapports de domination subsistent aujourd'hui encore entre les anciennes métropoles et les anciennes colonies voire dans la société française entre l'Etat et les enfants issus de l'immigration.

        Des pages d’histoires heureuses pour certains et sombres pour d’autres ; des moments à ne pas oublier et toujours condamner toutes les barbaries et tous les crimes d’où qu’ils viennent … Au delà des querelles de mémoires franco-françaises. Qu'il me soit permis de rendre hommage et, paix à leurs âmes, pour toutes les victimes de l’injustice, gloire aux jeunes combattants mobilisés de force, moins de 20 ans à l’époque, puis trahi pour se trouver dans le camp des bourreaux de leurs frères. Hommage à ces combattants de la liberté dont certains ont repris les armes contre les barbaries suivantes ; hommage aux combattants originaires de ma région, (At Yanni) dont les souvenirs de leurs témoignages sont encore vivaces ; hommage en particulier à mon ami Toudjine Messaoud et lui souhaite  “Seha lehna e tegzi lamer“. Il nous a racontait que le 08 mai 1945 ses camarades et lui étaient en premières lignes la nouvelle arrive, l’Allemagne capitule, puis dans la journée, tout le contingent maghrébin a été désarmé sans en connaître la raison. On les informa par la suite du massacre de Sétif.

Toudjine Messaoud
Toudjine Messaoud
Toudjine Messaoud

Toudjine Messaoud

Tag(s) : #Histoire, #Taxavit

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :