Aït Ergane

Publié le par Med Tabèche

Ait-eurgane.jpg

Aït Ergane est un ensemble de petits hameaux : Taguemount, Tighuza, Tazzeka, Taourirt, Tinesouine, Tigri, éparpillés sur une surface d'une  quinzaine de kilomètres carrés environ, entre les monts d'Akouker, d'Iseg Isig et de Kouriet au beau milieu du Parc National du Djurdjura. Cette fédération de trois mille âmes environ constitue le village d'At ergane de l'Arch "At Sedka", At Ergane aurait pu être une municipalité puisqu'elle répond à tous les critères d'éligibilité, elle reste cependant rattachée à la commune d'Agouni Gheghrane depuis 1984.

À plus de mille mètres d'altitude, l'air y est pur et rares sont les habitants montrant des problèmes respiratoires. Les produits de cette région, de plus en plus rares, comme l'huile d'olive, le miel, le lait, la figue sèche et la cerise, certaines variétés de légumes et de fruits propres à la localité ( haricots, piment, pomme...) sont incomparables en goût et en qualités nutritionnelles. Mais, la richesse de cette région, ce sont surtout toutes ces femmes et tous ces hommes, qui, malgré les difficultés du terrain et du climat, ont su affronter dignement les obstacles séculaires rencontrés jusqu'au jour d'aujourd'hui.

A qui sait l'utiliser, l'eau, disponible en qualité et en quantité, est un atout pour cette région. Il est donc impératif de protéger l'immense bassin versant d'environ vingt kilomètres carrés, qui draine en temps de pluie des milliers de mètres cubes seconde vers le canyon de Kouriet pour finir au Barrage de Taksebt. Mais la ressource hydrique n'est pas la seule richesse dont dispose Aït-Ergane; les nombreux et divers parcours de randonnées traversant des paysages uniques en Algérie, mais qui sont laissés à l'abandon,  sont susceptibles de faire venir, chaque année, des milliers de visiteurs.

A l'exemple d'Aït-Ergane, tous les villages cerclant le Djurdjura disposent d'une marge de manoeuvre illimitée en matière de développement économique qui permettra un meilleur épanouissement des populations. Le tout est de savoir si les habitants de ces villages seraient capables d'organiser de manière intelligente et réfléchie un typede tourisme qui tienne compte des impératifs liés à la sécurité, à l'hygiène, l'environnement...etc, car c'est le seul moyen de faire durer le plaisir de partager, de vivre ensemble de façon harmonieuse et d'en tirer profit aussi longtemps que possible.
                                                                  Le 16 08 2009,  par: M.Tabèche  avec la participation de A.T et de AL



Ait Ergane
envoyé par tabeche_mohamed
Aït Ergane
Aït Ergane
Aït Ergane

Publié dans Mon village

Commenter cet article