Dda Cherif s’éteint à Paris à l’âge de 85 ans

Publié le par Med Tabèche

Il a chanté la liberté de la femme et l’amour de la patrie
Par : Ourida Ait Ali, le 28 Janvier 2012, Dans MIDI libre
En 1974, la Kabylie se souvient … Invité à la fête des cerises à Larbaâ Nat Iraten, le père de Tirgaw fenane le rêve d’un artiste devait chanter à sa façon «le temps des cerises.» Il a été empêché comme le fut Mouloud Mammeri en 1980 lors de la présentation de son livre «Poèmes Kabyle anciens» à Tizi-Ouzou.
Déçu, mais pas découragé notre poète qui est rentré au pays en 1963 avait pourtant nourri l’espoir à l’indépendance conquise au prix d’immense sacrifices dans la lutte qu’il chanta d’ailleurs admirablement bien dans sa chanson L’zzayer n’chalah atsehloud (Algérie, puisses-tu panser tes blessures).
Cependant, Dda Cherif s’est fait également le chantre de la beauté et de la liberté de la femme. Féministe à la première heure, celui qui avait appris le Saint Coran en 1948 reconnaissait à la femme des droits indescriptibles. Cherif Kheddam dans ce registre à des textes sublimes. Aussi est-il une voix autorisée dans cet esprit Dda Cherif chante le respect de la femme car celle-ci s’honore par elle-même d’abord dans sa conduite au quotidien et par sa libération dans le travail, et a contrario, elle aura beau se draper dans n’importe quelle bure cela rien ne fera pas pour autant un modèle de vertu. Cette réflexion Cherif Kheddam nous la donne dans sa chanson, D’achou l’hajev t’harit, denif matkesvit, tartah iw garez ouhayek qui se traduit par (Ö femme, nul besoin de te voiler, ta pudeur c’est ton comportement et non pas le tissu dont tu t’enveloppe). Avec son charisme et sa bonté bien chevillée au corps il est à l’origine de l’éclosion d’immences talents grâce à son émission de la chaîne 2 Ichenayene uzzeka.
C’est de cette émission qu’ont apparue aussi, Idir, Ferhat Mehenni, Aït Menguelet, et la diva Nouara pour qui il composa et avec laquelle il chanta divinement. A l’étude de son répertoire, on s’aperçoit que l’artiste a accompli avec une égal talent aussi bien la symphonie, la versification, que l’interprétation. Il est de ces génies pour qui aucun aspect de la chanson n’est étranger à l’instar des plus grands, tels que El Hassnaoui, Elanka, Dahmane, Wahbi, Ferré… on en passe et des meilleurs. Et tous ont célébré la femme dans des textes d’une inoubliable beauté en la mettant d’autant plus en valeur.
Ainsi, Dda Cherif, d’un incommensurable brio a tout chanté, la révolution, la femme, l’amazighité, la patrie avec constance. Qu’on s’en souvienne.
Le maestro est parti sans bruit rejoindre ses compagnons de combat, Kateb Yacine, Mouloud Mammeri, Matoub, Mohya… au Panthéon de la culture et des hommes libres.
Dda Cherif a laissé un bel héritage à la génération future. Qu’il repose en paix ce Monument de la chanson algérienne. Chérif Kheddam a été enterré, hier, dans son village natal de Bou Messaoud dans la wilaya de Tizi-Ouzou.
Par : Ourida Ait Ali

-----------------------------------------------------------------------------------------

 

Les élèves du lycée Si Hacène Outaleb de Beni Yenni, dans la wilaya de Tizi Ouzou, ont rendu un vibrant hommage à l’illustre auteur-compositeur Cherif Kheddam.

Par  Hafid Azzouzi


Ils se sont déplacés, vendredi, au village Boumessaoud, dans la commune d’Imsouhal, daïra d’Iferhounene, à 60 km au sud-est de Tizi Ouzou, pour assister aux funérailles de cet homme de culture. Pour  cette triste occasion, les lycéens ont lu un texte qu’ils ont rédigé à la mémoire du défunt. «Cherif Kheddam a porté haut et fort l’art musical algérien. Il n’a cessé, durant toute sa vie, de porter aide et assistance aux jeunes artistes qu’il devinait prometteurs. Tous ceux qui l’ont approché ou connu témoignent de sa grande générosité. Sa musique, il l’a puisée de toutes les sources qu’il estimait dignes d’apporter un plus à la musique de ses origines», ont écrit ces lycéens de Beni Yenni, une commune qui a enfanté d’illustres hommes de culture, comme Mouloud Mammeri, Mohamed Arkoun, le chanteur Idir et Brahim Izri. «Maintenant, le corps de l’artiste rejoindra les siens, mais la légende continuera son chemin vers l’infini, car il est toujours parmi nous, puisque son œuvre est éternelle», ajoutent-ils.

Rappelons que l’enterrement de Cherif Kheddam a drainé des milliers de personnes qui ont accompagné le défunt à sa dernière demeure. L’association compte, selon ses membres, préserver  l’œuvre du défunt qui restera un patrimoine immense, notamment pour la chanson kabyle. Notons aussi que le cousin de l’artiste, Tayeb Kheddam, est en train de rédiger un livre sur la vie et l’itinéraire de Dda Cherif dans le domaine artistique. «Je suis en train de rédiger un livre sur l’enfance et la carrière artistique de Dda Cherif. D’ailleurs,  il a même lu quelques extraits de mon travail avant sa mort. Il était très content et émerveillé», nous a expliqué l’auteur du livre, qui est directeur d’une école primaire dans la région d’Imsouhal.
Hafid Azzouzi

 

Liste non exhaustive des chansons et poèmes de Chérif Kheddam
 
Chansons d'amour
 
0I .Yellis n tmurt-iw                            Fille de mon pays         
02. Σacen zzman                               Sur les berges pousse le basilic
03. Nadya                                          Nadia
04. Tin iheğğan teyra                        Celle qui déchiffre les lettres
05. Ad ddrey deg-umenni-w               Laisse-moi espérer
06. Di laεmer teqreb εacrin                Vingt ans
07. Lexyal-im                                      Ton image
08. Xezr-iyi-d                                      Regarde-moi et parle
09. Ssbah lxir                                      Bonjour
10. Yebbwed-ed sslam-im                  Arrive ton salut
1 1. Zriy lxir f twenza-m                      Tu portes bonheur
12. A win iruhen                                 Toi qui t'en vas
13. A win i ruğy atas                           Toi que J'ai tant attendu
14. Nettemlil ur netmezra                    Nous nous rencontrons
15. A-kem sεuy d Iğar                         Ah !  T'avoir pour voisine
16. Tura i nek                                      A nous maintenant
17. Yewεar ad ttuy                              Je ne peux oublier moi non plus
18. A Lemri                                          Miroir
19. Zzman n temzi                               Le temps des folles années
20. Wi kem yesεan                              Heureux celui qui t'a
21. Wi teuzzed yeğğa-k                      Celui que tu aimes s'en est allé
22. Amek lliy                                        Souviens-toi comment j'étais
23. Leemmer hsiy ad i-tamned            Si j'étais sûre d'être crue
24. Tin yuran deg-yexf-iw                    Inscrite dans mon étoile
25. Lxir-ik welleh ur t-ttuy                   Ton bien
26. Tebbwed-d ssaεa n lefraq             L'heure des adieux
27. Tebbwid yidem ussan                   Va en paix, grand bien te fasse !...
28. F Ihub tbaεadey                             Au loin l'amour
29. Nesea Iheq am nek am kem          Nous avons tous les deux raison ...
30. Yugi ad yihnin wul-im                    Ton cœur ne veut point s'attendrir.
31. Ğaεley d Imuluk                             À la voir c'est un ange
32. Awal n hub                                    Amour
33. Nruh di leyiad di sin                       Erreur
34. Tilawin                                           Femmes

 

Terroir

35. Ay akal                                        Terre natale
36. Anda luley                                   Où je suis né
37. Ger sin iberdan                           A la croisée des chemins
38. Tamurt n lfen                               Mon pays plein d'art
39. Ğerğra                                        Djurdjura
40. Anw' i d lexyar                             Belle saison
41. Idurar n tmurt-iw                         Montagnes de mon pays
42. Sebhan-k a win yetεuzzun         Gloire à toi
43. Bgayet                                        Bougie la belle
44. Xir ajellab n tmurt-iw                   La dignité dans la pauvreté
45. D azdavri                                    Algérien
46. Tekksed awal seg mi                  Réduit au silence
47. Ttaruy imeslayen                       J'écris des mots
48. Achal i-gaεziz wassen                Qu'il était beau ce jour
49. Ay arrac imezyanen                  Nous jeunes gens
50. A gma tura afus deg-ufus          La main dans la main
51. A mini azizen                            Je t'enjoins fils
52. Yefreh mi d-yeğa axalaf            Racines
53. Aha kker zwi iman-ik                Allons ! Secoue-toi
54. Ayen i d-vetnulfun                    Ah ! Si l'homme pouvait
55. Yečč-t w'ur s ngi lehsan           Terre en triches
56. Achal yeffren di sser-im.           Charme caché
57. Abrid veggunin idul                   Longue route de la vie
58. L'hjab n therrit                          Voile de la femme libre

 Suite…


Source : Essai : Tassadit Yacine "CHERIF KHEDDAM ou l'amour de l'art"
Edition Alpha, octobre 2008

Publié dans Portraits

Commenter cet article