Vivre ensemble à Tala n Tazart

Publié le par Med Tabèche

        Comme partout dans le monde, il se passe toujours quelque chose quelque part, les médias décident de ce qu'il faut couvrir et l'importance à donner aux événements qu'ils transforment et classent en fonction de plusieurs facteurs. Qui n'est pas déçu de sa télévision et de son journal quand ils relatent avec assiduité des informations sans importance d'une contrée éloignée et de passer sous silence un évènement majeur tout proche ? Aujourd'hui les médias classiques ne sont plus seuls détenteurs et diffuseurs de l'information, chaque individu dans le monde peut avoir à sa disposition les moyens que les journalistes professionnels n'avaient pas trente ans auparavant. Alors ? À vos plumes et appareils !

          Pour ma part, quand il m'arrive d'être témoin d'événements qui me paraissent intéressants, j'essaye de les mémoriser du mieux que je peux et d'en parler quelque peu dans mon blog.

Voici un exemple :

             Le 04 mai 2012, avec mes amis nous nous rendons au village Tala N Tazart au pied de la montagne pour revoir une exposition de photos de Kabylie née d'une rencontre virtuelle sur Internet (Facebook). Cette exposition avait commencé en Espagne au début de l'année, où elle continue d'ailleurs à faire son bout de chemin. Reproduite à l'identique cette sélection de 30 tableaux de photographes différents est exposée à Tizi-Ouzou puis à Bejaia et maintenant à Tala N Tazart. Ces tableaux sont exposés à l'occasion d'une rencontre organisée par le village et ses associations, appelée, journée médicale. Dans cette cinquième édition du 04 mai 2012 un hommage sera rendu au professeur Amer Benabderrahim cancérologue originaire du village, décédé le, 22 octobre 2011. Comme chaque année, un travail exceptionnel est effectué par une équipe de volontaires composée de médecins, agents de la santé et accompagnateurs dont certains ont fait le déplacement depuis Alger.

             Des centaines de patients et de patientes de tout âge bénéficient de cette journée de soins gratuits et même à domicile pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer. Une ribambelle d'enfants accompagnés de leurs parents se familiarise avec le dentiste, des soins, des conseils sur l'hygiène sont donnés, un nécessaire pour le nettoyage des dents leur est offert. Les plus âgés ont contrôlé leur glycémie dans un espace réservé à cet effet. Dans une ambiance bon enfant on reste très patient avec les vieilles un peu perdues avec leurs médicaments accumulés durant des mois. Un médecin fait le tour du village pour les consultations à domicile, même s'il est interpellé dans les ruelles il reste toujours aimable aux sollicitations des vieux. La gynécologie a connu aussi une grande affluence par les consultations et le dépistage de cancer du sein. Il faut dire que les gynécologues ne courent pas les rues, cette spécialité se pratique dans les hôpitaux ou en ville, elle n'est donc pas facile d'accès pour la femme et la jeune fille du monde rural ainsi que pour diverses autres raisons. C'est souvent lors de la première tardive visite chez le spécialiste que l'on révèle les cas désespérés.

             Une journée exceptionnelle que les organisateurs ont pensé et organisé en bonne intelligence en prenant compte de diverses actions artistiques, culturelles, sportives et de solidarité. Un dîner copieux est offert aux participants et aux organisateurs. débats et témoignages émouvants de l'assistance sur la vie du professeur Benaberrahim Amer dont on a dévoilé une toile de l'effigie de ce dernier réalisée et offerte par le peintre Hacene Aït Ziane. Les organisateurs et invités ont fait une excursion au lieu mythique du village "El Ghar" pour s'offrir une superbe vue en plongée en prenant du thé et des gâteaux pour clôturer cette superbe journée et se donnant rendez vous l'an prochain. Un exemple à méditer.    

 

 


 

Commenter cet article