Dangers du Djurdjura.

Publié le par mohamed Tabèche

Chute-au-Macchabee.jpgLa montagne c’est beau mais aussi très dangereux. Ghani a fait l’expérience douloureuse en chutant à un endroit où peu ont eu la chance de s’en tirer à bon compte, à la descente de la grotte du Macchabée.

En mai dernier, j’ai partagé avec Ghani et une dizaine d’autres personnes une randonnée au lac Gulmim. Il voulait faire découvrir aux élèves de l’école « Studio 21 », comment photographier et filmer des paysages féeriques avec du matériel dernier cri. En cette fin juillet, à la grotte du Macchabée, Ghani a probablement baissé sa garde en s’équipant d’appareils numériques dotés de GPS de téléobjectifs de grand angle etc… en négligeant quelque peu le matériel de sécurité rudimentaire : le casque, les cordes, lumière etc. …. 

Connaissant bien les lieux et pour être intervenu avec mes compagnons, au secours en montagne en tant que bénévoles. Je peux affirmer que, l’intervention des pompiers d’Aïn El Hammam est un exploit en lui-même, sachant que la protection civile de Tizi-Ouzou ne possède pas de GRIMP (Groupe de Recherches et d’Intervention en Milieux Périlleux) à l’instar de Bouira et d’autres régions d’Algérie, et que Ghani a des proportions hors normes pour le matériel de secours conventionnels des pompiers : attelles, brancards, etc.

Il serait peut être temps de penser à installer une unité de protection civile dédiée spécialement au Djurdjura, qui gérera tous risques inhérents à la montagne. Basée, bien entendu, à un endroit où elle peut intervenir rapidement.

Dès que tu seras sur pieds mon ami, nous retournerons dire bonjour à ce sacré bonhomme, le Macchabée. 

 

Vidéo de Massinissa Nait Sidi Ahmed, ici: http://www.facebook.com/video/video.php?v=143390272353964 (uniquement pour ceux qui ont un compte facebook)

Commenter cet article