Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Par Xaled At Wumdin, le 09/09/2018 (via Facebook)

Photo Yahi Rabie

Tu t'en vas et te rends-tu compte au moins de combien d’orphelins que tu as laissés, de combien de yeux qui vont te pleurer ? 
Tu es partie sans qu’on puisse se voir pour une dernière fois, ce qui rendit à mes yeux ton départ d'autant plus douloureux. 
Si l’adage dit que « la vie n’est qu’une ombre qui passe », toi Lucienne ton empreinte restera indélébile, ton passage a marqué les bons esprits, ta vie mérite une ovation, un profond respect. 
Maintenant je me mets debout pour te tirer chapeau bas, pour rendre hommage à la sœur blanche, à ta chaleur humaine, à ta grandeur d’âme et à la femme que tu as été et surtout à la gardienne de notre culture berbère.

Je n'oublierai pas ton sourire de reconnaissance que tu offres à Sassi qui te chérit tant, à ce regard d’admiration au bon cœur de Lounes que tu considères comme ton propre fils et à l’ensemble des membres de la famille qui voit en toi leur Mamie chérie.
Je n'oublierai pas ta force de vivre, ton sens de la dignité et de l'honneur. Tu nous a transmis et inculqué la place du respect que l'on doit aux autres. Je n'oublierai jamais ta force de travail, ton acharnement à terminer tes recherches malgré la maladie et le poids de l’âge. En effet j'admirais ta détermination et ton courage.

Je n'oublierai jamais tes qualités morales, car s'il est une chose à laquelle tu nous as initié, et qui nous a marquée pour le restant de nos jours, c'est bien : Amour et affection.

Je pleure ton départ néanmoins je sais que peu de gens ont eu la chance de rencontrer et de connaitre un être si exceptionnel telle que toi. 
Repose-toi brave femme tu vas me manquer, oui tu vas me manquer beaucoup ! 

PS : Lucienne Brousse est également connue sous le nom de Sœur Josèphe Sarto 

Tag(s) : #Hommages
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :