Le Djurdjura inspire les écrivains

Publié le par Karim Aimeur

 

UN LIVRE LUI EST CONSACRÉ

L'Expression du 29 Décembre 2010 - Page : 21 Par Karim Aimeur

Qui n’a pas rêvé de parcourir la beauté évanescente du Djurdjura, présentant des tableaux saisonniers attrayants, offerts par «Dame nature» et devant lesquels on aurait frémi, conscients de la fragilité de leur structuration? La question est posée par Mohand Amar Yaker, auteur de l’opuscule Le Djurdjura, une montagne à protéger, guide pratique qui se veut un outil de vulgarisation scientifique et pédagogique pour les visiteurs.
Dans ce livret de 95 pages, l’auteur nous fait, à juste titre, parcourir visuellement, à travers des images et des textes, la majestueuse montagne du Djurdjura, en Kabylie. «Après avoir parcouru le Djurdjura, pratiquement en toutes saisons, pendant plus de vingt ans, je me suis dit qu’un sobre recueil d’informations, de randonnées itinérantes, de conseils pratiques ne sera que le bienvenu dans ce milieu et apportera un plus aux amoureux de ce joyau qu’est le Djurdjura», écrit dans sa conclusion, Mohand Amrane Yaker, membre fondateur de l’Association Monta Club de Ouadhias.
Cet opuscule recèle, comme le souligne Arezki Zerrouki dans la préface, une foultitude d’informations très utiles pour les amateurs de virées en montagne, d’ascensions et de sensations fortes. Le lecteur qui peut emprunter, pour la première fois, la route de montagne, y trouve également des conseils pratiques.
On y découvre les principaux paramètres de la chaîne ainsi que ses caractéristiques morphologiques, comme le massif de Haïzer, le massif de Ras Timedouine, le massif Tamdout Lalla Khedidja et le massif Kouriet.
Les quatre massifs sont décrits dans des images panoramiques et des textes écrits dans le style du reportage où on est invité à découvrir les curiosités, les réflexions écologiques et les ascensions de chaque massif.
On retrouve également, dans l’ouvrage, une brève présentation du Parc national de Djurdjura, érigé en réserve de la biosphère par l’Unesco en 1997, avec quelques images illustratives.
Le livre offre également au lecteur un espace de ressourcement dans la culture locale, plusieurs fois millénaire, à travers les légendes de Lalla Fatma N’soumeur, Lalla Khadidja, la légende dorée de Ifri N’Teriel (la grotte de l’ogresse) ou encore la légende d’Azrou N’Thor.
Enfin, pour terminer, comme il est écrit dans l’introduction de l’opuscule, le Djurdjura séduit, effraie ou fascine, mais ne laisse jamais indifférent. A vos randonnées alors!

Karim AIMEUR

Yakker-Med-Ou-Ramdane.jpg

Montaclub-23.jpg

 

Publié dans Djurdjura

Commenter cet article

kaci nouara 26/03/2011 20:56


j'ai cherché dans l'internet et je viens de trouver le titre du livre : " Le Djurdjura : une montagne à protéger".


kaci nouara 26/03/2011 20:32


est il en vente ce livre ? Merci


gene 04/01/2011 07:22


on peut le trouver en france ? bon mardi


mohamed Tabèche 04/01/2011 08:50



Bonjour gene,


Je ne sais pas, je demanderai à l'auteur.